Marchés financiers: le point mensuel de juin

Point mensuel

Actions-finance logo

Evènements principaux du mois de juin

Au cours du mois de juin, les marchés actions ont consolidé après 3 mois d’un rallye boursier de plus de 35%. Il faut en effet souligner que cet essoufflement a été marqué par une correction de près de 7% en moyenne par rapport aux plus hauts sur les principales places boursières, en raison notamment d’une absence de reprise d’activité des « corporates ».

Par ailleurs, la stabilisation des indicateurs macroéconomiques a incité la Banque Centrale Européenne et son homologue britannique à laisser inchangée leur politique de taux malgré une révision à la baisse des objectifs de croissance de la part de la BCE, tout en limitant cependant les risques déflationnistes.

La hausse des prix des matières premières, notamment du pétrole au dessus de 70$, et les tensions enregistrées sur les marchés obligataires gouvernementaux ont tempéré l’impatience des investisseurs après ce rebond. Parallèlement, l’or et les valeurs aurifères ont corrigé ce mois-ci, notamment après le vote de la part du Sénat américain du projet de loi permettant au FMI de vendre 403 tonnes d’or. Les indicateurs économiques sont restés inchangés au cours des dernières semaines avec toutefois une confirmation de la reprise de l’activité chinoise. Néanmoins, le nombre de bonnes nouvelles par rapport aux attentes est un peu retombé et les « profit warnings » des sociétés se sont multipliés. Les nouvelles émissions obligataires (obligations convertibles : Publicis, Air France, Peugeot..) se sont multipliées ainsi que les augmentations de capital (Iberdrola, Holcim, Enel…) alors que les marchés obligataires souverains ont eux connu deux phases :

Tout d’abord le début de période a été marqué par une prolongation du mouvement de remontée des rendements déjà observée le mois dernier,

puis, parallèlement à la légère correction des marchés actions, les taux ont à nouveau nettement baissé des deux côtés de l’Atlantique : à titre d’exemple, les taux allemands 10 ans baissant de 20 centimes par rapport au mois précédent.

Enfin, au niveau du secteur bancaire, Lloyds a annoncé rembourser 2,6 Mds £ à l’Etat britannique tandis que de nombreuses banques européennes ont émis le souhait de rembourser les aides gouvernementales en 2010 et 2011.

Juin en quelques chiffres :

juin3