Réduction des risques financiers

Marchés financiers

Dans un paysage financier aussi complexe, le souci du régulateur est de quantifier le risque de marché et le risque systémique des différents établissements financiers.

Réduction des risques financiersLes outils quantitatifs sont indispensables pour évaluer et si possible réduire les risques financiers inhérents aux produits dérivés mais aussi pour développer et tester les modèles internes utilisés. La réduction des risques financiers dans un secteur contribue souvent à le condenser au deuxième degré dans un autre secteur (chambres de compensation) dont la régulation doit être mise en place simultanément.

Les progrès récents dans l’analyse des grandes données montrent fondamentalement deux choses : les critères classiques de type variance ou autres ne sont pas très efficaces, et une analyse fondée sur des mesures cherchant à définir des paramètres moins nombreux mais plus pertinents capte mieux les risques. Par ailleurs, il faudrait réfléchir à des indicateurs complémentaires sur la mesure du risque de contrepartie basés davantage sur des inspections aléatoires des positions et des risques associés que sur des essais d’analyse exhaustive.

Certes, des analyses des risques des établissements financiers sont des outils importants pour la gestion de crise. Mais en même temps il serait important de surveiller quelques paramètres plus factuels et aussi plus stratégiques du système comme la concentration de plus plus forte des marchés de taux, ou de matières premières, ou de l’énergie sur un nombre très réduit de banques essentiellement américaines, les interactions entre les établissements financiers et les agences de notation ou les chambres de compensation, la concentration des poses dans les secteurs hautement spéculatifs et peu liquides.

source: les Echos

Voir nos formations en finance sur la gestion des risques

Formations gestion des risques financiers