Abou Dhabi accorde une rallonge de 10 milliards de dollars à Dubaï

Formation Finance

dubai failliteVoir notre Formation Finance : Initiation à la finance islamique – fondamentaux et pratiques

Abou Dhabi va essuyer les premières dettes de son voisin Dubai dés décembre: en effet l’émirat a annoncé qu’il pourrait payer la dette de 4,1 milliards de dollars du géant immobilier Nakheel grâce à l’aide de son voisin. Grâce à cette aide, les autorités de Dubaï ont annoncé lundi 14 décembre qu’elles pourraient payer la dette de 4,1 milliards de dollars du géant immobilier Nakheel parvenant à maturité lundi grâce à l’aide de 10 milliards de dollars d’Abou Dhabi.
« Le gouvernement d’Abou Dhabi a accepté de fournir 10 milliards de dollars au Fonds de soutien financier de Dubaï, sommes qui seront utilisées pour remplir une série d’obligations de Dubaï World », le conglomérat public en difficulté, a annoncé un communiqué officiel. Cette annonce intervient le jour même de l’arrivée à maturité des obligations islamiques du géant immobilier de Dubaï, Nakheel, filiale de DubaI World.
Dubai World a annoncé le 30 novembre qu’il allait restructurer certaines des 10 compagnies composant le groupe et renégocier avec les créanciers leur dette d’une valeur de 26 milliards de dollars, dont celle de Nakheel à honorer ce lundi.
Les 5,9 milliards de dollars restants « serviront à payer les intérêts et les opérations de fonctionnement de Dubai World jusqu’au 30 avril 2010, à la condition que le groupe mène avec succès les négociations sur un moratoire de sa dette comme annoncé auparavant », précise dans le communiqué.
Le 25 novembre, les autorités de Dubaï avaient annoncé qu’elles allaient demander un moratoire d’au moins six mois sur la dette de Dubai World, semant la panique sur les marchés financiers dans le monde, soucieux de la solvabilité du conglomérat qui compte une dette de 59 milliards de dollars au total.
La Bourse de Dubaï a ouvert lundi sur une forte hausse de 10,10% après ces annonces.

Voir notre Formation Finance : Initiation à la finance islamique – fondamentaux et pratiques

Source: Challenges